It’s the early 60’s and the race for space is on.

Pourtant, en même temps que le monde porte son regard vers les étoiles, un autre univers, plus proche mais toujours aussi mystérieux nous appelle à l’explorer : la mer. Inventé pendant la Seconde Guerre mondiale et perfectionné dans la décennie qui suivit, le détendeur de plongée « Aqua-Lung » est la clé de ce nouveau monde d'aventures sous la surface de l’eau. Documentaires cinématographiques, séries télévisées et articles de magazines, tous plus fascinants les uns que les autres, rendent irrésistible l’appel de l’univers sous-marin.

Urs Eschle, responsable du développement des produits auprès de DOXA, voit très vite où tout cela va mener. Il a la même étincelle dans les yeux que Georges Ducommun, le fondateur de DOXA, devait avoir un demi-siècle auparavant lorsque celui-ci vit l'industrie automobile prendre de l'élan et conçut le « Calibre DOXA 8 Jours » pour les voitures de course.

Dans le même esprit, le nouveau sport de la plongée sous-marine exige une montre parfaitement adaptée.

Une montre robuste et fiable est un équipement essentiel sous l'eau. Bien que les montres de plongée existent depuis une dizaine d'années, elles sont à toutes fins utiles un outil principalement réservé à un usage militaire et professionnel. En plus, elles sont chères. Urs envisage une montre fiable et abordable, conçue spécialement pour la communauté croissante des explorateurs sous-marins. Il met en place une équipe qui comprend des plongeurs professionnels, notamment Claude Wesly, déjà une légende de par ses missions avec Jacques-Yves Cousteau, nul autre que le co-inventeur de l'Aqua-Lung lui-même.

1964. LE PROJET « SUB » EST LANCÉ ! Naissance d’une légende.

Une équipe avec une mission
Et il ne s'agit pas seulement de concevoir une montre attrayante, abordable et étanche. L'équipe autour d'Urs Eschle est pleinement consciente que la plongée sous-marine n'est pas sans risques. Et que la montre sur laquelle ils travaillent doit remplir un important cahier de charges. Que Claude Wesly, un des deux premiers « aquanautes » des missions Précontinent I, II et III pour l’étude la vie dans un habitat sous-marin, soit de la partie n’est pas un hasard. C'est donc avec un véritable sens de la mission que le projet « SUB » démarre en 1964. 

La quintessence d'une montre de plongée
Il aurait été facile de reprendre ou simplement modifier un peu les caractéristiques déjà établies – cadran noir, indices bien visibles, grosses aiguilles luminescentes, lunette tournante, bracelet robuste –, mais DOXA ne fait pas les choses à moitié. Chaque aspect de ce qui fait d'une montre une véritable montre de plongée est exploré, examiné, retourné et testé jusqu'à ce que la solution optimale soit trouvée.

Forme et fonction au rendez-vous

Avec un diamètre de 45 mm pour faciliter la manipulation sous l'eau et un cadran plus grand pour plus de visibilité, la première SUB va bien au-delà de la taille typique des autres boîtiers de montres de plongée de l'époque. Constitué d'un seul bloc d'acier inoxydable pour une étanchéité absolue, le boîtier est testé à une profondeur de 300 mètres (1000 pieds) et devient la plate-forme de la SUB 300.

Orange ? Vous avez dit orange ?
« Un cadran noir, est-ce vraiment le plus logique ? » Pour le savoir, les ingénieurs de l'équipe étudient les aspects physiques de la lumière sous l'eau et envoient des plongeurs à différentes profondeurs dans le lac de Neuchâtel voisin pour tester pratiquement toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Après d'innombrables sorties, le « vainqueur » incontestable pour la plage de profondeurs à laquelle la plupart des plongeurs sportifs opèrent : l'orange vif. La couleur de cadran devient aussitôt un trait caractéristique. Dans l’eau ou en dehors, une SUB ne passe jamais inaperçue. .

Une lunette intelligente – et plus sûre
Pour plonger en toute sécurité, il est essentiel de savoir exactement combien de temps on peut rester sous l'eau sans devoir faire un palier de décompression lors de la remontée. Là où d'autres se contentent d’une lunette unidirectionnelle, l'équipe DOXA intègre la table des limites de non-décompression de l'US Navy – la référence en matière de sécurité des plongeurs. La lunette brevetée de la SUB est dotée de deux échelles distinctes pour calculer et contrôler la durée de plongée : un anneau extérieur en orange avec les profondeurs en mètres (ou en pieds), et un anneau intérieur pour la durée de plongée en minutes.

Quand les heures ne comptent pas (ou moins)
Les professionnels du projet SUB voient la beauté non pas dans la symétrie, mais dans la fonctionnalité. Sous l'eau, le temps se compte en minutes et en secondes et il faut que cette information soit disponible d'un seul coup d'œil, sans distraction. Pourquoi donc ne pas réduire la taille de l'aiguille des heures et agrandir celle des minutes ? Ainsi il suffit d’incliner le poignet pour vérifier instantanément la durée de plongée au lieu de devoir fléchir le coude pour déchiffrer avec certitude le cadran dans l’obscurité. 

Le sens du confort et de la praticité
Prenant à cœur les besoins des plongeurs, les ingénieurs de DOXA ont également trouvé un moyen pour garder les choses simples tout en préservant l'élégance d'un bracelet métallique : une boucle flexible pour que le bracelet de SUB puisse être adapté à l’épaisseur d'une combinaison de plongée sans devoir réajuster la montre et chipoter avec les maillons à chaque sortie. Le bracelet est également doté d'un mécanisme à cliquet unique intégré au fermoir, ce qui permet de le dimensionner sans avoir à ajouter ou à retirer des maillons.

BASELWORLD 1967. LE BAPTÊME DE LA SUB.

Fruit de trois années de recherche et de développement, la SUB 300 fait sensation à Baselworld en 1967 : C'est la première montre de plongée conçue à 100 % dans le but précis de proposer un outil à la hauteur des plus hautes exigences et de surcroit abordable. De par ses innovations radicales, elle devient rapidement la référence. Pour les professionnels aussi : Elle est étanche jusqu’à 300 mètres (1000 pieds). L’année suivante, repères lumineux des aiguilles et du cadran sont en tritium, d'où le « T » dans SUB 300T. 

La connexion Cousteau
Le Commandant Jacques-Yves Cousteau, co-inventeur du système Aqua-Lung et déjà une légende vivante de la plongée sous-marine, apprécie tellement le concept DOXA SUB qu'il en négocie une distribution exclusive pour sa société, US Divers. A partir de 1968, le cadran orange devient un élément familier au poignet des plongeurs de la « Calypso » qui emmènent des millions de téléspectateurs explorer « Le monde sous-marin de Jacques Cousteau » – aujourd'hui encore une référence en matière de documentaires sous-marins. 

Toujours plus loin : Conquistador.
En 1969, Urs et son équipe conquièrent l'ultime frontière : La Conquistador SUB 300T est la première montre de plongée à être équipée d'une valve de décharge d’hélium, une invention développée conjointement avec Rolex. Dans un caisson de décompression, les plongeurs à très grande profondeur respirent un mélange air-hélium-hydrogène. Comme les molécules d'hélium pénètrent les joints des boîtiers de montre, une différence de pression soudaine ferait exploser le verre. La valve (ou soupape) permet d’évacuer l'hélium tout en empêchant l'eau d’entrer. Aujourd'hui, la Conquistador figure parmi les montres de plongée « vintage » les plus recherchées.

À l'épreuve du temps
À travers le monde entier et au travers les générations de plongeurs et d'aventuriers, la SUB reste la référence en matière de montres de plongée. En grande partie aussi parce qu’elle contribue de manière significative à la sécurité des plongeurs professionnels et sportifs grâce aux nombreux détails techniques qu'elle a introduits. Fidèle à l'esprit d'aventure, DOXA est le fier sponsor de Mission 31, un projet initié en 2014 par Fabien Cousteau, petit-fils du Commandant. A 31 jours, « Aquarius », le seul laboratoire sous-marin au monde, situé dans le sanctuaire national marin des Keys en Floride, établit un record de submersion pour l'étude de la vie en milieu aquatique. Une édition spéciale limitée à 331 exemplaires avec le fameux cadran orange honore l'exploit de l'équipe.

DOXA SUB.

LA LÉGENDE PERDURE.

L'AVENTURE CONTINUE.